FANDOM


Histoire des Iles Caimans Modifier

Les îles furent atteintes pour la première fois par Christophe Colomb le 10 mai 1503 au cours de son quatrième et dernier voyage vers le Nouveau Monde. Le premier visiteur britannique attesté fut Francis Drake, qui y débarqua en 1586 et leur donna leur nom actuel. Les îles, ainsi que la Jamaïque voisine, furent cédées à l'Angleterre en 1670 par le traité de Madrid. Les îles restèrent très peu habitées jusqu'au XVIIe siècle. Alors qu'il n'existe aucune preuve archéologique d'une présence indigène sur place, les îles ont servi de refuge à des gens d'horizons différents tels des pirates, des réfugiés fuyant l'Inquisition espagnole, des marins perdus en mer et des déserteurs de l'armée d'Oliver Cromwell. Le premier habitant permanent à être reconnu fut Isaac Bodden. Il est né sur l'île de Grand Cayman aux alentours de 1661. Il était le petit-fils du premier colon qui s'appelait Bodden et qui avait sans doute appartenu à l'armée d'Oliver Cromwell lors de la prise de la Jamaïque en 1655.

L'Angleterre prit officiellement le contrôle de l'archipel, en même temps que celui de la Jamaïque, à l'issue du traité de Madrid en 1670. Après plusieurs essais infructueux d'y établir une colonie, la première population anglophone installée de manière permanente réussit dans les années 1730. Avec l'implantation se fit ressentir le besoin d'esclaves. Beaucoup d'entre eux furent amenés d'Afrique, ce qui est manifeste aujourd'hui du fait qu'une majorité des Caïmanais sont descendants africains et anglais. Le premier recensement, datant de 1802, indiquait sur l'île Grand Caïman une population de 933 dont 545 esclaves. L'esclavage fut aboli dans l'archipel en 1834. Au moment de l'abolition, il y avait 950 esclaves qui appartenaient à 116 familles. Les îles furent administrées comme une partie de la Jamaïque jusqu'en 1962, date à laquelle elles devinrent une colonie de la Couronne séparée, tandis que la Jamaïque devint un Royaume du Commonwealth. Historiquement, les îles Caïmans ont été un paradis fiscal. Le 8 février 1794, les Caïmanais portèrent secours aux équipages de dix navires de commerce parmi lesquels se trouvait le HMS Convert. Les navires avaient heurté le récif et s'échouèrent alors que la mer était agitée. La légende veut que le roi George III, en leur promettant de ne jamais créer d'impôts, récompensa les habitants de l'archipel pour leur générosité, du fait qu'un des navires transportait son propre fils, le prince Guillaume, futur Guillaume IV.


Source : Wikipédia

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard